Comptes titres et PEA : que choisir ?

Comptes titres et PEA : que choisir ?

Pour investir en bourse, il vous faut disposer d’une enveloppe. Cette dernière peut-être un compte titre ou le PEA. Ces deux éléments constituent les deux principaux portefeuilles qui servent de support pour investir et fructifier son capital.

Cependant, chacun de ces portefeuilles présente des caractéristiques qui leur sont spécifiques à chacun. De ce fait, opter pour l’une ou l’autre peut s’avérer complexe si vous êtes un profane à la bourse. Découvrez dans le présent article le portefeuille idéal pour un investissement sans pépin en bourse.

Des restrictions se rapportant au PEA et au comptes-titres

Défini comme étant le Plan d’Épargne par Actions, le PEA et le compte-titres ont beaucoup de similitudes. Cependant, quelques spécificités les nuancent. Et c’est sur ces derniers particulièrement qu’il faut s’appesantir pour choisir entre compte titres et PEA.

Le premier pan de comparaison se situe au niveau de la fiscalité. Alors donc que le PEA est un portefeuille réglementé par l’État, le compte titres n’est soumis à aucun régime dérogatoire. De ce point de vue, il est clair que l’avantage revient au PEA.

Ensuite, notez également une différence en ce qui concerne les versements de capitaux. Le PEA a un seuil à ne pas dépasser en termes de versement qui est de 225 000 £ toutes catégories confondues. En parallèle, le compte titres ne prévoit aucune limite. Il est donc celui à privilégier si vous êtes un grand investisseur.

Par ailleurs, lorsque vous optez pour un compte titres vous disposez d’une large manœuvre de gestion de votre enveloppe. Ce qui n’est forcément pas le cas pour le PEA qui est moins souple. En effet, tout retrait à opérer avant une périodicité de 5 ans est frappé par une fiscalité PFU de 30 %.

De plus, votre PEA sera clôturé. Pour espérer un quelconque retour sur investissement, il vous faudra attendre au moins 5 ans. À partir de 8 ans, votre investissement pourra vous être libéré sous forme de rente viagère. L’avantage est donc pour une fois de plus au compte titres.

Pour finir, il vous faut également savoir qu’avec un PEA, vous ne pourriez acquérir qu’un seul type d’actif : celui sur les sociétés européennes et françaises. A contrario, tous types d’actions peuvent être acquis avec le compte titres (actions, obligations, trackers, produits dérivés…).

Des conditions d’ouvertures

En ce qui concerne les conditions d’ouverture de ces portefeuilles, il est à remarquer une grande différence sur trois aspects. Le premier se rapporte au titulaire de l’enveloppe. Seul un individu physique et majeur indépendant du point de vue fiscal de ses parents peut ouvrir un PEA.

Le compte titres quant à lui peut être à l’initiative d’une personne majeure ou même mineure à condition que ce dernier ait l’autorisation de son représentant légal. Une autre condition d’ouverture des enveloppes se situe au niveau du nombre de portefeuilles par individu.

Une seule personne n’a droit qu’à un seul et unique PEA tandis que le nombre de compte titres qu’il peut détenir est illimité. Il peut même en possédant dans plusieurs établissements financiers différents l’un de l’autre.

Le dernier axe d’ouverture de portefeuille boursier se rapporte au versement minimum. En effet pour ce qui est du PEA, il est défini suivant les modalités du courtier choisi. En revanche, il n’existe carrément pas pour le compte titres.


Les commentaires sont clos.